A comme Amérique #ChallengeAZ

A1

Beaucoup de jeunes sont partis de mon village du Comminges au milieu du XIXe siècle pour aller faire fortune en Amérique. Certains ont réussi d’autres non. Certains sont revenus et d’autres non.

Sylvain est l’un d’eux.

Il est parti avec d’autres membres de sa famille, s’est marié et toute sa descendance est restée aux États-Unis. 

C’est une arrière petite fille, Kathy, recherchant ses ancêtres français, qui m’a interpelée.

Ses ancêtres sont de mon village et à ce jour des petits cousins y vivent encore ne sachant rien de leurs cousins d’outre-atlantique.

Sylvain porte un nom commun : BORDES, et les Bordes ne manquaient pas dans la vallée.

Je me disais donc qu’il allait falloir tous les « éplucher ».

Grâce au réseau et à l’association d’histoire locale, nous décidons d’indexer les registres du village pour travailler plus vite. Cette base, de toute façon, servira par la suite pour toutes les personnes qui utilisent le site.

Kathy m’envoie alors des photos et quelques informations complémentaires : elle recherche bien l’ascendance de Sylvain Jacques BORDES. Sa grand-mère paternelle étant la fille de Sylvain, il est donc son arrière grand père .

Sylvain a quitté la France pour la Nouvelle-Orléans vers 1865 (20 ans) où il est resté avec sa soeur, Jeanne.

Nous ne savons pas combien de temps il est resté à la Nouvelle-Orléans, mais à son départ, il est allé à San Jose, en Californie, via le Mexique. Là-bas, il a conduit une équipe de chevaux de la New Almaden Mercury Mine.

L’oncle de Sylvain, Daniel Ortet, a acheté l’Hôtel Européen à San Francisco, en Californie. Grace à lui, il rencontra Louis Peres qui avait besoin d’un contremaître pour son Rancho Canada de Los Vaqueros, une portion de terre mexicaine.

Le Rancho était un ranch de bétail de 17 000 acres qui est maintenant connu sous le nom de Vasco. Une grande partie de la terre est devenue une partie du réservoir de Los Vaqueros.

Sylvain et Minnie vivaient dans un adobe (une maison en briques de boue) sur le ranch où leur premier fils est né en 1879 et qui est maintenant sous l’eau. Sylvain aurait fait à pied les 60 milles de San Francisco (le Vasco se trouvait entre Livermore et Brentwood, en Californie).

Comme Sylvain travaillait sur le ranch, il rencontra une fille du coin, Mary (Minnie) Barnes, dont les parents avaient immigré d’Irlande du Nord. Ceux-ci désapprouvaient Sylvain : il était français et catholique.

Finalement, Sylvain et Minnie se marièrent en 1878, ils eurent 11 enfants, dont 9 ont atteint l’âge adulte.

Ils se sont déplacés vers le sud dans un endroit connu sous le nom de «Righter Place», qui était un cadeau de mariage de Louis Peres. L’acte n’a jamais été enregistré par Peres…

Ils sont devenus des fermiers à long terme plutôt que des propriétaires fonciers. Le ranch Bordes était l’une des opérations les plus réussies dans la vallée. Sylvain a loué 4 000 acres. Il avait 1 500 acres de foin et de céréales, élevait et vendait des chevaux.

Un grand nombre de ceux-ci étaient des chevaux de tir belges qui ont été utilisés sur la moissonneuse à 32 chevaux autour des collines escarpées. Il a loué son équipe de récolte à d’autres agriculteurs locaux.

Sylvain a également élevé des bovins. L’une de ses anciennes employées du ranch se souvint que Sylvain avait toujours payé les employés avec de l’or qu’il gardait dans un sac en peau de daim.

En 1905, Sylvain est revenu en France, son premier et unique voyage en 40 ans. Quand il est rentré aux États-Unis, il a ramené sa nièce, Angele (24 ans), la fille de son frère Pierre.

En 1917, Sylvain était semi-retraité et allait souvent dans un bar local français pour savourer du vin français et converser dans sa langue natale. Il a appris à son fils aîné, Jacques (Jack), le français, espagnol et portugais.

Sylvain est mort en 1918 et selon le Livermore Herald, le cortège qui a suivi le cercueil au cimetière avait 2 milles de long, «le plus long jamais vu dans cette communauté».

Le nom de BORDES est encore porté dans la famille par un fils, 3 petits-fils, un arrière petit-fils, 2 arrières arrières petits-fils et un arrière arrière arrière petit fils.

A2
Extrait du registre des électeurs de 1866 à 1898
A3
Extrait de la liste des passagers du paquebot La Lorraine parti du Havre le 22/09/1905 et arrivé à New York le 30/09/1905 (Sylvain est accompagné de sa nièce Angèle ils rentrent d’un voyage à Chein)

Rapidement je trouve les parents, grands-parents et arrière grands- parents de Sylvain :

Sylvain est le fils de Jacques BORDES et Marie Bertrande ORTET qui se sont mariés à Chein le 23 février 1835, il est né le 14 mai 1845.

Les quatre grands-parents sont :

Pierre BORDES et Jeannette ESTRADE, mariés à Chein le 1 mars 1802, ils ont eu 6 enfants :

  • Jacques né 17/08/1802 + 15/02/1803
  • Catherine née vers 1808 + 12/12/1850
  • Jacques né en 1809 qui épouse Marie Bertrande Ortet le 23/02/1835, ils ont eu 11 enfants (tout comme son fils Sylvain Jacques )
  • Catherine née en 1811 qui épouse Jacques Ortet le 20/05/1848
  • Jeanne Marie née en 1813 + 1818
  • Raphaël né en 1815 qui épouse le 12/03/843 à Estadens Paule Marie Jeanne Estrade et légitime Jeanne Marie Anne qui était née en novembre 1842

Louis ORTET et Magdeleine BORDES mariés le 28 octobre 1811 toujours au village

Les huit arrières grands-parents :

Jean BORDES dit Jannet et Françoise FERRAN mariés le 26 juin 1762 qui auront trois enfants :

  • Catherine née en 1764 + 1779
  • Jeanne Marie née 1766 + 1767
  • Jean-Pierre née en 1768 qui épousera Jeannette Estrade les 01/03/1802

Jacques ESTRADE et ROUCH Louise mariés le 8 juillet 1759

Joseph ORTET et Catherine FOS mariés le 19 janvier 1763

Jean Joseph BORDES et Marie BATAILLE qui passent contrat le 23 octobre 1774

Sylvain et Marie Barnes ont donc eu 11 enfants et la grand-mère de Kathy est la 7ème enfant du couple : Lucie Ernestine

Ce qui m’intéressait le plus, à vrai dire, était de savoir si le nom de Bordes était encore présent aux USA et quelle descendance Sylvain et Mary avaient pu avoir.

 

Les 11 enfants :

Jacques né en 1879 à Byron + 1945 à Livermore, a épousé le 9/11/1907 Clara Katherine De Martini, ils ont eu trois enfants :

  • William Alexander né le 30/08/1909 + 1986 qui a épousé Mary Ellen Egan dont il a eu 1 garçon et une fille qui lui ont donné un petit fils
  • Gladys Hazel ( 1911-2001)
  • Sylvian 1914-1999 qui a épousé Rita Marie Pierce 1918-2006

Annie Gertrude 1881-1962 qui a épousé Pierre Pitau 1869-1910 dont elle a eu :

  • Irène Catherine 1897-1978
  • John Oscar 1900-1981
  • Sylvain 1906-1962
  • Mary 1909 ?

William Alexander 1883-1892

Mary Emilie 1885-1962

Bertrande Sarah 1887-1983 a épousé Pete Dario 1886-1959 ils ont eu :

  • Elisabeth 1914 ?
  • Marie 1917-1996

Alice Winter 1889-1924 qui a épousé Hans P Christensen 1881-1954 ils ont eu :

A6
Lucie Ernestine et John Francis
  • Sylvain 1918
  • Robert 1920

Lucie Ernestine 1891-1942 la grand-mère de Kathy a épousé John Francis Rooney Ils ont eu 4 enfants et   il meurt le 8/12/ 1918 la laissant veuve avec quatre enfants en bas âge à élever.

  • Sylvain Thomas 1912-1993 qui aura 4 enfants
  • Alice Lucie 1913-2006 qui aura 4 enfants
  • John Jack Francis 1917-1989 épouse Bernice Egan dont il a 4 enfants
  • Orléan Larraine 1918-1999 qui aura 3 enfants

Olive Cécélia 1893-1990 a épousé Wesley Amstrong 1893-1961 qui auront une fille :

  • Elisabeth 1926-2016

Sylvain Robert 1895-1982 qui a épousé Marie Irène De Martini dont il a eu 2 enfants

  • Mary 1927-1982
  •  ?

Charlotte Sabin 1897-1996 qui a épousé Douglas Burrowes 1885-1958 ils ont eu :

  • Douglas 1925
  • Doris Mary 1928

Raphaël 1900 décédé le jour de sa naissance

A7
Sylvain Bordes âgé dans son ranch, avec ses deux fils et quatre gendres dont John Rooney à l’extrême gauche (John est décédé en 1918 et Sylvain en 1919)

A8

A9
Parutions des décès de Sylvain et Mary sa femme dans la presse américaine.

 

 

 

 

 

 

  • d’après le journal San Francisco Call daté du 15-02-1907, qui répertorie les « marriage licenses » délivrées la veille. L’une d’elles concerne Peter Treich & Savine Bordes, qui habitent respectivement appt 39 et appt 25 dans l’immeuble situé au 1222 Steiner St.
  • sur un voyage en France en 1920 « relaté » par le site ellisisland.org : A bord du Rochambeau, parti du Havre le 16-11, Peter Treich et sa femme Savine rentrent d’un voyage en France. Parmi les infos intéressantes : Pierre (53a) a été naturalisé américain par la Cour Suprême de San Francisco le 28-10-1891 ; Savine (39a) a été naturalisée par l’effet du mariage tous deux habitent au 1931 Mc Allister St à San Francisco.

Savine épouse Treich meurt à San Francisco en 1913.

Kathy a fait une recherche ADN autosomale et la famille BORDES est localisée à la Nouvelle Orléans.

Le haplogroupe est J-M172. Or, dans le village d’origine en France et dans la commune voisine d’Arbas, d’autres BORDES sont partis s’installer à la Nouvelle Orléans comme laitiers.

Nous n’avons pas à ce jour trouver de liens familiaux avec Sylvain.

En cherchant  les frères et soeurs de Sylvain,  j’ai trouvé Pierre qui épouse Barrère Jeanne en 1875 à Chein et qui auront entre autre Savine Angèle Noémie dont Kathy parle.  

Attention : Sylvain a une soeur prénommée Savine également,  mais elle a épousé Treich Jean Pierre, dont l’un des fils  Philémon Pierre épouse Savine Angèle sa cousine germaine en 1907 à San Francisco;  ils n’ont pas eu d’enfants.

Pierre et Jeanne Barrère ont eu  5 enfants :

Jacques Bordes qui épouse Bataille Baptistine Pauline en 1903 à Chein et ils auront deux fils:

  • Pierre Jean Marie Casimir en 1904 qui épousé Bec Maria  et ils ont Jacqueline BORDES et Marie Paule  la mère de Christian SENTENAC né en 1961 et toujours au village qui a 2 filles Presque trentenaires
  •  Eloi François qui a  épousé RIBET Paule Jeanne Marie en 1909 à Chein  il est dcd à la guerre le 14/06/1940  ayant eu deux fils Raymond et Roland.

La suite de l’histoire : Kathy prévoit de venir en France pour rencontrer ses petits cousins et parcourir les lieux de vie de ses ancêtres.

Billet écrit par Ann Eva (promotion Charlie) 
Psychologue et Historiographe
Publicités

10 commentaires sur “A comme Amérique #ChallengeAZ

Ajouter un commentaire

  1. Très bon article qui m’a interpellée! J’ai un Jean-Marie Joseph Bordes, forgeron de Chein Dessus, parti aux Etats Unis à 26 ans et marié là-bas avec mon arrière arrière grand tante, une bretonne des Côtes d’Armor. Depuis ce matin, je tente de le relier aux vôtres… Sans succès. Il a voyagé sur le SS La Touraine en 1897 accompagné d’Auguste Ferrand, un fermier de Chein agé de 23 ans. Tous deux allaient à San Francisco. Je n’ai pas reconstitué le parcours de ce Bordes, mais je le retrouve à Portland Oregon en 1916 où il fait une demande de naturalisation, il est plaster tender (platrier ???), 1919 où il se marie, et décède en 1921.
    Ses parents: Jean-Baptiste et Antoinette LASSALLE (x 1865 Chein), puis, Pierre et Marie MOTHE (x 1827 Couledoux), Jean et Jeanne-Marie BATAILLE (x 1798 Chein), Pierre et Andrée FOS.
    Voilà. Encore merci pour cet article qui m’a replongée dans mes recherches aux USA.

    Aimé par 1 personne

    1. Anne Marie Riffaud pourriez vous me contacter ? votre Jean Marie Joseph est arrivé comme vous le dites et a été séjourner chez la belle soeur de Sylvain Bordes qui tenait l’Europe Hotel… par contre nous avons un contact dans l’association qui a un lien avec les Côtes d’Armor et qui est très intéressé par votre lien.. il a reconstitué une base importante en lien avec ceux de Chein ( région de Rostrenen et Laniscat ) merci par avance A.Rampon

      Aimé par 1 personne

  2. Le challenge AZ est déjà intéressant du point de vue de la lecture car on apprend énormément mais là, je suis doublement intéressée.
    Mon conjoint a des ancêtres Bordes Cordes Cucuron sur Chein et les environs. Il faut que l’on se contacte et que je me replonge dans les recherches pour cette branche. Son identifiant geneanet pour ceux qui voudraient en savoir plus (de là où je suis je n’ai pas les fichiers généalogiques sous la main) deltabravo31 (arbre pas mis à jour depuis un moment).

    J’ai sur d’autres villages du Comminges (à Sauveterre, Gérac – à Bertren – Portes,…) retrouvé des « cousins » aux USA.

    Encore merci pour cet article.

    Magali

    Aimé par 1 personne

  3. bonjour vous pouvez me contacter pour la suite … l’association a une base sur les généalogies de ses patronymes dans les villages proches de Chein aussi à bientôt Ann Eva

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :